Bandeau

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le bulletin dans votre navigateur

http://www.meditation-montpellier.org/documents/bul_dec2012/bul_dec2012.html


Le monde a soif. Soif de croire.
 
Ces dernières décennies, l'homme a vraiment cru détenir la clé du progrès : l'homme a cru que le bonheur viendrait en perfectionnant sa capacité à transformer l'extérieur, à contrôler la matière et l'environnement. La foi s'est portée sur la science et la technologie, une foi souvent aveugle. La connaissance s’est approfondie dans le domaine matériel. Mais être heureux est juste devenu plus compliqué qu'avant. L'homme a les bras chargés d'outils incroyablement perfectionnés, mais son cœur est plein de douleurs et de peurs. En 2012, il croit encore au développement extérieur, mais par dépit. Il ne croit plus vraiment aux religions car il les confond avec les conflits d'attachement, ni en certaines structures sociales ou familiales qui ont perdu leur fiabilité. Il ne sait plus à quel saint se vouer, et sans repères ni solutions réelles, face aux déséquilibres annoncés de ce monde, il a peur. Peur de regarder sa vulnérabilité, peur de sa solitude, peur de l’autre, peur de l'échec, peur de perdre ce qu'il possède, peur de l'insécurité, peur de l'avenir, peur de sa mort, peur même de dire sa peur.
Alors il croit à la dernière mode qui passe sur le net, et si c'est la fin du monde, il y croit. Et il a encore plus peur...
Alors il s'invente des héros pour se rassurer : de gros héros caparaçonnés dont les ongles sont des kalachnikovs. Leurs pupilles sont supra-bioniques, et de leurs plaies coule un acide tueur. Alors pendant une heure trente, avec tout ça... même pas peur !
 
En abordant ce mois-ci le thème de la peur, nous aborderons nécessairement le thème de ce qui nous en protège, et c'est nécessairement la confiance qui vient de la croyance correcte. Celui qui comprend que la peur est dans l'esprit, et qu'il faut donc protéger son esprit, va chercher la vraie protection et découvrir par lui-même l'expérience de non-peur. Si sa croyance et sa confiance sont empreintes de sagesse, c'est à dire qu'elles rapprochent de la vérité de son existence, alors elles le rendent invulnérable. Le confiant traverse ce monde sans vaciller ni craindre, sans faiblir ni blâmer, il ne brave pas les vagues, il utilise leur mouvement, il n'endure pas ce qui le détruit, il n'est plus destructible.
 
Et oui, la véritable star de la non-peur ne porte pas de cuirasse, d'arme ou de rictus agressif. Il avance relié en son cœur à un fil de nuage qui le porte, le guide, et l'élève. Il émane la délicatesse et l'humilité. Il va vers les autres avec une main douce, dans tous les camps. Le voile de la non-peur ne crée pas de distance, au contraire il réunit, comme c'est beau !
 
Dans ce monde qui a soif de vérité, que notre croyance en l'amour et la sagesse devienne une oasis de paix.

Bon mois de décembre à tous.




Lumière sur les statues
Les bouddhas-joyaux prennent forme

StatuesLes statues de Bouddhas manifestent la présence des êtres purs que nous ne pouvons pas voir directement avec nos yeux. Ne les considérons pas comme des objets de métal ou de pierre, mais comme de véritables bouddhas effectivement présents devant nous.
Juste voir une représentation de bouddha laisse sur notre esprit des empreintes de paix intérieure qui mûriront nécessairement à l’avenir sous la forme d’expérience de bonheur et de libération de la souffrance.
C’est pourquoi un des souhaites principaux de Vénérable Guéshé-la est que les statues de Bouddha soient visibles partout dans notre monde. Il a crée le projet international pour les temples qui est un projet visant à établir des temples bouddhistes partout dans les grandes villes de ce monde, puis dans les villes moyennes. Pour orner les autels de ces temples, de nombreuses statues doivent être fabriquées. Ce travail est effectué au studio d’art du centre de Mandjoushri en Angleterre. C’est là que de nombreux artistes fabriquent les moules des statues, leurs donnent forme, les ponce minutieusement et les peignent selon les règles traditionnelles bouddhistes. En ce moment, ils travaillent intensément sur les ornements du temple du Portugal, que Vénérable Guéshé-la inaugurera en octobre 2013.
Si vous avez un peu de temps libre et que vous souhaitez participer à ce travail très béni, il vous est possible d’aller au centre Manjushri en séjour d’entraide et d’aider à la confection des statues.



Conférence à Bagnols-sur-Cèze
Vivre sans colère pour vivre en paix
Le vendredi 7 décembre à 20h, au centre culturel Léo Lagrange (Salle A)

Avec Emma Compan. Il n’est pas nécessaire de réserver.
Participation souhaitée : 5 euros.



Journée-atelier : d'où vient la peur ? Et comment s'en libérer ?
La peurLe dimanche 9 décembre, de 10h à 17h30

Comme notre vie serait différente si nous étions libres de peur, comme elle serait légère, heureuse, comme nos actions seraient puissantes si nous étions libres de craintes. Mais que se passe-t-il exactement dans notre esprit lorsque nous avons peur ? Bouddha a montré l'exemple de comment vivre libre de peur et à enseigné la méthode pour y parvenir. Ce sera le thème de cette journée.



Eau pureRetraite de purification de Bouddha Vajrasattva
Du mardi 11 décembre au vendredi 14 décembre et le dimanche 16 décembre

Tout ce qui nous arrive de difficile n'est pas une fatalité. Cela provient des actions que nous avons commises dans le passé. Cette retraite a pour fonction de nous libérer des empreintes de nos actions négatives passées dans le but de nous protéger des souffrances futures.
La pratique de Vajrasattva est particulièrement puissante pour purifier notre esprit. Et si nous voulons faire l'expérience d'un monde pur, nous avons besoin d'un esprit pur.



Assemblée générale 2012
Le samedi 15 décembre à 19h30

Notre assemblée générale se déroulera le samedi 15. C’est toujours une occasion pour partager nos idées et communiquer sur le fonctionnement de l’association, tant au niveau spirituel que matériel. Tout le monde est le bienvenu, avec ses idées, ses questions. Nous terminerons à 21h.


Bouddha Tara
Tara, la mère protectrice qui protège de toute peur
Le vendredi 21 décembre à 19h30

Parce que cette date a suscité de nombreuses peurs, cette soirée sera au centre Vajrasattva un temps de louanges et de prières à la Mère Tara.
Tara a pour fonction d’apaiser la peur de ceux qui se sentent en danger. Ces louanges sont à la fois très belles et très puissantes, elles apportent protection pour nous-mêmes et pour les autres, et font grandir notre compassion.
Si vous le souhaitez vous pouvez amener une petite offrande à placer sur l’autel (eau, fleur, encens, bougie, nourriture, etc.)
La pratique dure 1h.



Dharma pour les enfantsDharma pour les enfants
Le samedi 22 décembre de 10h à 11h30

Une heure de contes, dessins et offrandes aux bouddhas pour les petits.
Vénérable Guéshé-la vient justement d’écrire 3 livres spécialement composés pour les enfants. Quelle chance pour tous ces petits bouts qui recevront la sagesse tôt dans leur vie…



Retraites à venir en janvier

Dans les centres kadampas, le mois de janvier est un mois de retraite. De ce fait une succession de retraites courtes sera organisée. Les dates doivent être confirmées et n’hésitez pas à consulter le site mi-décembre pour avoir le programme final.
A ce jour, voici ce qu’il est prévu :

  • Retraite de Gourou Soumati Bouddha Hérouka du samedi  5 au lundi 7.
  • Retraite de Bouddha Vajrayogini du mardi 8 au mercredi 9.
  • Retraite de concentration (pour ceux qui ont suivi le week-end d’enseignement du 17-18 novembre) : 11, 12, 13 et 14 janvier.
  • Retraite du Lamrim du mercredi 16 au mardi 22. Ouverte à tous.



Conseils pratiques : "Ne soyez pas irréguliers"

L'amour et la compassion inconditionnels sont l'essence des enseignements de Bouddha. Guéshé Kelsang Gyatso nous donne une explication très inspirante du célèbre poème bouddhiste, L'Entraînement de l'esprit en sept points, en nous révélant de puissantes méthodes très efficaces pour développer ces états d'esprit altruistes.

« Pour Améliorer notre expérience et obtenir des réalisations de l’entrainement de l’esprit, il est nécessaire de pratiquer de tout son cœur, sans doute ni hésitation. En premier lieu, il est important de comprendre comment pratiquer, en écoutant et en étudiant des enseignements, puis nous devons pratiquer sans cesse, avec constance. »

Guéshé Kelsang Gyatso nous donne une explication très inspirante de ce verset du célèbre poème bouddhiste, L'Entraînement de l'esprit en sept points, en nous révélant de puissantes méthodes très efficaces pour développer ces états d'esprit altruistes.

Guéshé Kelsang Gyatso La Compassion universelle



Enseignements réguliers
pour commencer


Les enseignements reprendront mi-janvier après l'interruption de fin d'année. les dates 2013 seront disponibles sur le site fin décembre.


pour approfondir
Le programme fondamental a lieu certains samedis après-midi. Voir le calendrier mensuel pour les dates exactes.
Vous êtes les bienvenus pour rejoindre ce groupe, même pour une séance en curieux.




Témoignage


Je prends refuge en Bouddha, le Dharma et la Sangha

Témoignage de PascaleLa première fois que j'ai entendu un enseignement d'Emma, c'est une amie qui m'a invité à Nîmes. Le thème était sur la mort... Quel premier contact !!!! Je n'oublierai jamais ce premier enseignement. Je savais qu'Emma enseignait aussi sur Montpellier mais le temps a passé...

Environ un an plus tard début 2011, suite à une rupture, je décide de venir au temple de Montpellier. Je ne crois pas au hasard mais comme par hasard (lol) ce soir là, Emma parle essentiellement de l'attachement !!!! Tout ce que j'entends me fait réagir. Je comprends intellectuellement mais de là, à le ressentir dans le cœur ; il m'a fallu beaucoup de temps et il y a encore du travail par moment.

Pour moi le bouddhisme était une philosophie de vie. C'est beaucoup plus que ça, il nous permet entre autre d'identifier nos vrais ennemis, nos perturbations mentales pour ensuite les éliminer et acquérir une paix intérieure.
Quand une personne me fait souffrir, je ne lui en veux plus car c'est sa souffrance qui le fait agir ou mes perturbations qui surgissent...je demande alors que nous soyons libérés de cette souffrance.

Le mardi soir devient un moment essentiel pour moi, que je partage d'ailleurs avec ma maman. Un moment cher pour nous deux, qui nous aide aussi à nous comprendre mutuellement et à grandir vers la voie du bonheur.
J'essaie de mettre en pratique chaque semaine un point venu à ma conscience pendant l'enseignement.
Le mardi soir, les ateliers, les transmissions m'amènent à l'essentiel : se libérer définitivement de nos perturbations mentales, causes de notre souffrance.
Je viens de commencer le programme fondamental et je comprends mieux ce que veut dire "prendre refuge".

On ne devient pas bouddhiste en une semaine, un mois, une année...on le devient avec un travail spirituel, de l'effort, un engagement et surtout la foi en Bouddha.
J'ai mis en place des petites actions pour m'aider dans ce travail : méditation au réveil sur ma mort, des images de Bouddha à différents endroits, un autel, relire mes notes, les livres du dharma, faire des requêtes, je demande avant de m'endormir que tous les êtres soient définitivement libérés de leur souffrance.
Samedi dernier au PF, Emma dit quelque chose qui me fait prendre conscience que tout ce que j'ai énuméré plus haut, je ne l'ai pas fait cette semaine alors que ça allait moins bien....je m'en voulais et de suite je me suis dit non c'est à ton auto-préoccupation que tu dois en vouloir !!!!!!

Ce travail, je le fais pour moi mais aussi pour mes enfants, ma famille, mes amis et dans le milieu de mon travail...étant dans la relation d'aide, j'amène certaine réflexions et quand elles sont entendues j'ai vraiment le sentiment de mieux les aider.
J'ai le sentiment que l'enseignement bouddhiste est essentiel pour moi mais aussi pour mon travail de thérapeute, qu'il est le pilier de toutes mes autres formations.
 
Et ce week-end, je suis allée au centre CMK du mans pour recevoir la transmission de pouvoir de Dordjé Shougden, Protecteur du Dharma. Outre le cadre magnifique, la virée sympathique avec mes compagnons de voyage, j'ai conscience d'avoir reçu le joyau du cœur qui exauce les souhaits. Comment ne pas s'en remettre à lui quand on sait qu'il prendra soin de nous comme une mère pour son enfant !!!
J'ai appris beaucoup en discutant avec des pratiquants de notre centre mais aussi d'autres centres et surtout en écoutant les enseignements de la directrice spirituelle de la tradition Guèn-la Dékyong. J'ose dire que je suis admirative de cette personne, pleine de sagesse et de compassion. Comment ne pas ressentir cela quand vous recevez un enseignement profond avec une telle simplicité, de l'humour et une si grande compassion que j'en ai versé des larmes. J'ai ressenti une forte connection avec Guèn-la Dékyong qui renforce ma foi en cette tradition Kadampa.

Je suis heureuse de vous avoir rencontrés et vous dis Merci.
Je prends refuge en Bouddha, le Dharma et la Sangha...

Pascale



Si vous ne souhaitez plus recevoir ce bulletin cliquer ici  ou bien envoyez un mail à info@meditation-montpellier.org

logo de la NTK-UIBK

Centre Bouddhiste Kadampa Vajrasattva - 20, rue du carré du roi - 34000 Montpellier
tél : 04.67.03.03.62 - e-mail: info@meditation-montpellier.org
Le Centre Bouddhiste Kadampa Vajrasattva est membre de la Nouvelle Tradition Kadampa - l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa