Bandeau de mai

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le bulletin dans votre navigateur
Bulletin de mai 2014

L'homme recherche l'omniscience. Car il comprend que l'omniscience mène à un pouvoir suprême. Alors il invente des moyens miraculeux pour avoir accès à toute information. Il cherche à contrôler l'extérieur. Pourtant l'homme n'a pas choisi sa vie et contrôle bien peu de sa tour d'où il essaie d'y voir. Clair. Alors il utilise des machines : pour enregistrer en secret, pour tuer en plein sommeil, pour espionner puis pour facturer, pour aller plus loin que le ciel et le ranger dans des cases, pour capturer horizontalement le temps, pour tout compter. Pour le pouvoir. Il pourrait bien se croire omniscient : il connait les mails des autres : du passé, du présent pour prédire le futur. Héhéhé...

Puis tout d'un coup, l'homme perd un avion. Sud alors ! En fait l'homme perd le Nord mais il est tellement à l'Ouest qu'il ne sait plus où il Est. Car l'homme moderne n'est pas omniscient, il s'embrume. Il croit que ce qu'il voit est la vérité. Il n'a rien vu. A force de tant d'objets extérieurs de connaissance, son esprit se fragmente et se brise, gisant impuissant, fracassé.

Vénérable Guéshé-la avait enseigné sur cela : il avait parlé des moyens miraculeux modernes qui apportent beaucoup de progrès technologiques mais aussi beaucoup de problèmes humains, pour les opposer aux moyens miraculeux de la sagesse ancienne. Les moyens miraculeux modernes ne sont pas fiables, ils sont faillibles et faibles. Parce qu'il leur manque la sagesse.

Seuls les moyens miraculeux fondés sur la sagesse vont exaucer nos souhaits, quand justement nous ne cherchons pas le pouvoir mondain, ordinaire. L’omniscience vient de la sagesse. La sagesse vient de la concentration. La concentration vient de la discipline. La discipline vient de lâcher avec la préoccupation de soi.

Voilà, le secret.

La sagesse, c'est vraiment de cette connaissance dont nous avons besoin, une connaissance qui ne fragmente pas mais qui unit, adoucit, éclaire et guide vers l'état au-delà de la souffrance. Le 31 mai au centre Vajrasattva sera un jour spécial pour recevoir une pluie de sagesse, une pluie de douceur et de clarté, pour mener une vie lumineuse et éclairer celle des autres.

Dans un monde où la manifestation des pouvoirs miraculeux... c'est tout simplement être heureux !

Joli mois de mai à tous.

Le centre Vajrasattva

Consultez le planning des activités de mai.


Lumières sur les Centres de Méditation Kadampa « C.M.K »

Centre de Méditation Kadampa de Mandjoushri

Le centre de méditation kadampa Mandjoushri, au sud du district anglais des lacs, est le lieu de naissance du bouddhisme kadampa moderne.

Le centre est le domicile spirituel de Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso : il y a vécu et enseigné pendant trente ans. C'est à Manjushri Centre que Guéshé Kelsang a écrit la plupart de ses livres, conçu les programmes d’éducation kadampas, et fondé la NTK-UIBK, transformant ainsi le centre en centre mère du bouddhisme kadampa moderne.

Ce lieu saint accueille chaque année les festivals internationaux de printemps et d’été.
Plus d'infos


Notre projet d’acquisition d’un lieu pour un centre de méditation à la campagne

Notre projet avance avec joie. Grâce à la mobilisation de plus de 100 donateurs, nous avons réussi à collecter près de 22 000 euros. Nous les remercions pour leur générosité. Si vous avez envie d’en savoir plus et de faire partie de ce merveilleux projet, voir le site web du projet. Pour toutes questions, vous pouvez contacter Marina au 06.60.18.04.41.


Méditation pour mettre fin à l'ennui et l'insatisfaction

Samedi 17 mai de 14h00 à 17h30

Une personne disait "en Occident vous avez tout et rien d'autre". Il est vrai que cette abondance de choix dans notre société laisse parfois un goût de vide... Les enseignements bouddhistes donnent des clés simples pour être libre et heureux de manière simple.Nous aborderons durant cette après-midi deux méditations qui apportent un profond contentement.

Plus d'infos


Apéro au carré du Roi

Mardi 20 mai

Un apéro sera servi au Carré du Roi pour un partage convivial avant l'enseignement de 18h30 à 19h30 (sauf si la météo ne nous le permet pas).


Festival international de printemps 2014 en Angleterre

Du vendredi 23 au mercredi 28 mai

Manjushri temple

Basé sur la pratique du Protecteur du Dharma, Dordjé Shougdèn avec Guèn-la Kelsang Dékyong, moniale bouddhiste et professeure de méditation internationale

  • 1ère partie : du 23 au 26 mai - Méditation, enseignements et transmission des bénédictions
  • 2ème partie : du 26 au 28 mai - Retraite de méditation

Plus d'infos


Transmission des bénédiction de Bouddha Mandjoushri

Samedi 31 mai et dimanche 1 juin

Un esprit clair, une vie lumineuse

Vénérable Guéshé-la dit que dans notre vie, il n’y a rien de plus important que de faire grandir notre sagesse.

Car c’est notre sagesse qui est la qualité principale pour accomplir notre souhait de bonheur et de libération de la souffrance.

Elle est cette clarté intérieure, cet oeil divin qui nous montre ce que nous devons pratiquer et ce que nous devons abandonner pour être vraiment et durablement heureux. Elle nous éclaire sur ce qui donne du sens à notre vie et la rend belle. La sagesse nous guide vers la beauté suprême et vers le sens de notre vie.

Cette année au centre Vajrasattva, les bénédictions de l’initiation seront celles du Bouddha de la sagesse, Bouddha Mandjoushri.

Plus d'infos


Evénements à venir

Du 6 au 9 juin : la sagesse de la relation dépendante, Guèn Tharchin, au CMK France


Festival international d'été 2014 en Angleterre avec Guèn-la Kounsang et Guèn-la Dékyong

Du vendredi 25 juillet au samedi 9 août

Avalokiteshvara
  • 1ère semaine : Enseignements sur le Lamrim kadam, avec Guèn-la Kounsang,
  • 2ème semaine : Transmission des bénédictions d'Avalokiteshvara à 4 bras et enseignements sur le Powa, avec Guèn-la Dékyong.

Si vous souhaitez être logés à l’intérieur du château, inscrivez-vous au plus vite...

Plus d'infos


La méditation du mois

Les inconvénients de se chérir soi-même

Quand nous pensons « je » et « mien », nous percevons un je ayant une existence intrinsèque. Nous chérissons ce je, et croyons que son bonheur et sa liberté sont les choses les plus importantes. C’est cela se chérir soi-même, également appelé préoccupation de soi. Se chérir est notre vue normale qui croit « je suis important » et « Mon bonheur et ma liberté sont importants », et qui négligent le bonheur et la liberté des autres. Elle fait partie de notre ignorance […]. C’est un esprit stupide et trompeur qui interfère toujours avec notre paix intérieure. Il est aussi un obstacle pour accomplir le sens réel de notre vie humaine.

Shantidéva dit :

« …toutes les souffrances qui existent dans ce monde proviennent du désir d’être nous-mêmes heureux ».

Il y a deux façons de de comprendre cela.

Premièrement, l’esprit d’autopréoccupation est le créateur de tous nos problèmes et souffrances,

Nous souffrons parce que nous avons effectué des actions qui ont été causes de souffrances pour les autres […].

Et deuxièmement, l’autopréoccupation est aussi la base pour faire l’expérience de toutes nos souffrances et de tous nos problèmes. Par exemple, lorsque les gens sont incapables de réaliser leurs désirs, bon nombres d’entre eux connaissent dépression, découragement, douleur mentales et sont malheureux. Certains veulent même se suicider.

Méditation

Nous nous remémorant les nombreux défauts et inconvénients de la préoccupation de soi, nous pensons :

« Rien ne fait plus de mal que ce démon de l’autopréoccupation. C’est la source de toute ma négativité, de tout mon malheur, de tous mes problèmes et de toute ma souffrance ».

Ayant contemplé ce point de façon répétée, nous prenons cette ferme détermination : « Je dois abandonner mon autopréoccupation. » Cette détermination est l’objet de notre méditation.…. Nous le maintenons sans l’oublier. […].

A la fin de la séance, nous dédions les vertus accumulées par cette méditation à notre réalisation des inconvénients de chérir soi-même.
Entre les séances de méditation, nous restons toujours vigilants des inconvénients de l’autopréoccupation et nous essayons progressivement de l’abandonner.

Guéshé Kelsang Gyatso Le Nouveau Manuel de Méditation.


Témoignage

Mes voyages, « une fenêtre sur le monde »

Si tu faisais le témoignage du mois ?

Lorsqu’il m’a été proposé de témoigner, je n’avais aucune raison de refuser. J’acceptais d’autant plus volontiers que j’y trouvais une certaine excitation. Mais devant la feuille blanche l’excitation de la veille devint rapidement inquiétude. Qu’est ce je vais bien pouvoir raconter ?

Les voyages spirituels sont comme les voyages mondains, difficiles à raconter.

Vingt ans de vie professionnelle en Afrique et en Amérique Latine m’ont donné la bougeotte. J’aime voyager. Chaque pays traversé apporte son lot d’enseignements et de révélations : autres mondes, autres vérités. Se développe le sentiment de vivre quelque chose de fort, d’intéressant. Au retour on aura quelque chose à dire. Mais lorsqu’on raconte Son voyage ce n’est pour évoquer qu’un itinéraire pavé de Ses impressions, Ses émotions, Ses ressentis. Peu de place pour les autres. J’ai pris conscience lors d’un enseignement d’Emma qu’en fait on ne parle que de soi.

Il n’y a rien de plus traitre que de parler d’un voyage. Qu’il soit mondain ou spirituel, j’y vois le même risque : parler de soi. Trop parler de soi, surtout lorsqu’on évoque Son évolution spirituelle. Moi avec Mes expériences, Mes prises de conscience, Mon évolution, Mon entrainement à la concentration…

Et les autres ? Si on se préoccupait des autres ? Qu’est-ce que je leur apporte aux autres avec tous mes voyages ? Avec mon évolution spirituelle ? En Afrique au début de ma carrière professionnelle j’avais la naïveté de croire que j’apporterai le changement grâce au développement. J’ai vu l’Afrique se développer et changer, malheureusement pas toujours pour le bonheur des africains. J’ai appris l’humilité et continué mon travail d’expatrié sans plus me poser de question.

C’est avec la retraite et les voyages touristiques que la question est devenue plus pressante. Plus possible de justifier ma présence par mon travail. Qu’est-ce que je fais là ? Qu’est-ce que j’apporte aux autres ? A cette femme croisée sur un marché, à ce vieillard courbé dans sa rizière, à cet enfant au regard étonné… C’est encore un enseignement du Dharma qui m’a appris que grâce au don on peut changer beaucoup de chose. Et que le sourire est un beau cadeau. Souriez et on vous sourira. Ça marche à tous les coups. Et le sourire d’une femme, d’un vieillard ou d’un enfant croisés à l’autre bout du monde, c’est quand même un peu ça le vrai bonheur.

« Le seul véritable voyage, le seul bain de jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages mais d’avoir d’autres yeux » écrivait Marcel Proust. Merci aux enseignements bouddhistes de m’avoir donné d’autres yeux.

Entre les voyages il y a les intermèdes montpelliérains et les désormais habituelles visites au Centre Vajrasattva.

Le Dharma bien sûr : Le programme général du mardi soir, les journées à thème et les retraites du weekend. On ne remerciera jamais assez notre enseignante pour la qualité de ses enseignements.

Et la sangha ! Toujours le même accueil, le même bien-être, le même plaisir de retrouver les anciens et faire la connaissance des nouveaux. Revenir sans prévenir après deux mois d’absence et être accueilli comme si on vous attendait voilà un autre moment de bonheur. Merci à tous pour ces chaleureux instants passés ensemble. La sangha a pour moi une grande importance car à chaque retour de voyage, il y a toujours un moment de déprime qu’il est préférable de ne pas laisser s’installer. Retrouver la sangha est réconfortant. Malgré mes absences à répétition, avoir la possibilité de s’impliquer dans le fonctionnement du centre. S’investir, un autre bon remède.

Merci Emma,

Merci à tous…

Daniel


Enseignements réguliers

Enseignements du Programme Général « P.G. »

À Montpellier, à Nîmes, à Ganges et à Alès.

Plus d'infos


Programme fondamental « P.F »

Cet enseignement se fera désormais le mercredi soir de 19h30 à 21h45, à Montpellier Emma enseignera l’étude approfondie de l’ouvrage de Vénérable Guéshé-la : « Le Nouveau Coeur de la sagesse ». Si vous le souhaitez assiter à un enseignement, merci de prendre contact avec Emma.

Plus d'infos

www.meditation-montpellier.org

Centre Bouddhiste Kadampa Vajrasattva

20 rue du carré du roi - 34000 Montpellier

Tél : 04 67 03 03 62 - info@meditation-montpellier.org

NKT-IKBU