Si vous rencontrez des difficultés pour visualiser ce bulletin, consultez la version en ligne.

bandeau

On pourrait rêver d'un peu de sagesse, on pourrait rêver qu'avant la parution du journal télévisé, au lieu d'avoir des pubs sur la dernière crème qui va effacer nos rides, rentrer notre ventre et faire briller notre nombril, ou sur la dernière voiture qui va résoudre tous nos problèmes, au lieu de cela on pourrait rêver d'avoir des mots qui nous aident à créer une société harmonieuse, des mots qui nous permettent de donner du sens à la perception de toute cette souffrance dans le monde.

Nous ne dirigeons pas la télé, mais nous vous envoyons très volontiers ce bulletin. Alors voici ces mots que Vénérable Guéshé-la a écrit dans "Huit étapes vers le bonheur" :

La compassion pure est un état d'esprit qui trouve la souffrance des autres insupportable, mais elle ne nous déprime pas. En fait, la compassion pure nous donne cette énergie formidable grâce à laquelle nous agissons pour les autres et menons à terme la voie spirituelle pour leur bien. Grâce à elle, notre complaisance vole en éclat et il nous est impossible de nous contenter du bonheur superficiel procuré par l'assouvissement des désirs de ce monde. Au lieu de cela, nous en viendrons à connaître une paix intérieure profonde qui ne sera jamais perturbée par les conditions changeantes. Il est impossible que de fortes perturbations mentales se manifestent dans un esprit empli de compassion. Si aucune perturbation mentale ne se manifeste, les conditions extérieures à elles seules n'ont pas le pouvoir de nous troubler. Ainsi, notre esprit est toujours en paix lorsqu'il est dirigé par la compassion. Telle est l'expérience de tous ceux qui ont étendu leur compassion au-delà de la compassion limitée ressentie habituellement à l'égard d'un cercle karmique proche, la transformant en une compassion désintéressée pour tous les êtres vivants.

Ce printemps, nous avons abordé les enseignements qui nous permettent d'entrer dans cette expérience tellement purificatrice de la compassion, et en mai nous allons voir comment elle peut prendre forme dans notre vie, très naturellement, pour que nous puissions chacun être une manifestation de ce désir de libération, et progresser ainsi sur la voie libératrice, pour le bien de tous.

Le centre Vajrasattva

Consultez le calendrier des activités du mois de mai 2015

Prières pour la paix dans le monde

Mardi 5 mai de 20h à 21h

Soins, nutrition, quelle est la vue bouddhiste ?

Soins, nutrition, quelle est la vue bouddhiste ?

Jeudi 14 mai de 14h à 17h30

Apéro au Carré du Roi

Mardi 19 mai de 18h30 à 19h30

Festival de printemps en Angleterre

Du 22 au 27 mai

La parole : un pouvoir à libérer

Samedi 30 mai de 14h à 17h30

Projection de la vie de Bouddha et repas Sangha

Samedi 30 mai de 18h à 22h

Méditation du mois

Méditation de mai 2015

Méditation du jeudi

Méditation du jeudi

Tous les jeudis de 12h30 à 13h. Entrée libre.

Témoignage d'Eva (à lire ci-dessous)

Eva

Événements à venir

8 espaces de liberté intérieure

Samedi 6 et dimanche 7 juin

Enseignement sur la pratique du Joyau du Coeur

Samedi 13 juin de 9h à 12h30

La beauté du Tantra ou comment sortir de l'ordinaire

Samedi 13 juin de 14h à 17h30

Festival d'été 2015 en Angleterre

Témoignage

L'expérience de la compassion

Suivre les enseignements a été pour moi une très belle et très sincère révélation. J'ai compris de façon précise des idées que je pressentais déjà sous la forme de vagues intuitions mais que j'ai découvert écrites quelques part, dans un livre, comme si elles m'attendaient.

Je vois les enseignements comme un véritable entrainement au bonheur, un chemin passionnant vers la compassion qui apporte le soulagement pour soi et les autres.

J'ai eu l'impression au départ, en tant que pur produit de la civilisation occidentale, de n'être pas habituée à autant de sérénité, à recevoir autant de bonheur désintéressé. Et cependant, découvrir que les enseignements étaient basés sur l'amour et la compassion a été une source incroyable de soulagement et de force.

La compassion c'est un coussin extraordinaire pour l'âme, on se sent soutenu, épaulé, on est bien loin des notions de péchés ou de rédemption de la pensée judéo-chrétienne. On essaie simplement de se mettre à la place de l'autre, de se décentrer. J'ai apprécié cette expérience de l'altérité.

Je me rends compte que j'avais des idées totalement fausse sur ce qu'était la méditation. Je pensais naïvement qu'il s'agissait simplement de se recentrer sur soi, de faire le vide dans son esprit, et que dans cette détente adviendrait un état de bien-être. J'étais alors dans une optique pragmatique, avouons-le assez consumériste, du "développement personnel" ambiant.

J'avais également sur le bouddhisme des idées erronées, quelques raccourcis culturels mal traduits... J'avais vaguement lu dans le rayon "spiritualité" de la Fnac qu'il s'agissait de se libérer de nos désirs pour atteindre le Nirvana et je me souviens que cette idée m'avait profondément bousculée... Les désirs ne sont-ils pas justement ce qui nous rend vivant et passionné ?

Au début, les enseignements bousculent nos idées reçues, ça tiraille un peu notre vision du monde, ça remet en cause notre confort. Etant athée à tendance agnostique, j'avoue m'être posé au départ des questions sur l'aspect "religieux" des enseignements.

Mais il y a tellement de tolérance dans ce centre que finalement c'en est foncièrement libérateur. On se rend compte qu'on confond désir, attachement et amour, qu'on confond colère et indignation.
Puis petit à petit on comprend certaines choses. On remplace la colère par la compassion, on remplace l'attachement par l'amour. On n'en veut plus aux autres... On essaie juste de leur envoyer toute la compassion possible pour qu'ils ne souffrent plus. Sans rancoeur, on se sent plus léger et moins touchés par les problèmes de la vie quotidienne.

Je ressens concrètement les bénéfices des enseignements dans ma vie quotidienne. Je suis plus sereine, moins colérique et plus à l'écoute des autres.

D'un point de vue intellectuel enfin, les enseignements ont nourri ma curiosité théorique et m'ont également permis de faire des ponts entre les différentes philosophies (la philosophie stoïcienne qui cherche à développer une liberté intérieure, la conception de la causalité chez Spinoza, la façon dont la littérature symbolique évoque la notion de vacuité...). Cela m'a encouragé à me poser d'autres questions passionnantes reliant les philosophies orientales et occidentales, ce qui est une façon d'aller vers l'autres, de le comprendre : Comment l'occident pense la notion de vide ? Pourquoi avons-nous des difficultés à comprendre des concepts tels que la vacuité ? Qu'est-ce que cela révèle en nous ?

C'est un grand chamboulement intérieur, un ménage de l'esprit. Ce qui est sûr c'est qu'après avoir commencé on ne regarde plus les choses comme avant.

J'ai de plus en plus tendance à porter sur le monde un regard apaisé et sans colère, à considérer les conséquences de mes actions et les causes des phénomènes. J'ai également tendance à ne plus porter la faute sur les autres mais à prendre mes responsabilités. Et étonnamment, cette expérience est incroyablement libératrice !

Enfin, le fait de pouvoir discuter en groupe après les enseignements d'Emma donne une dynamique conviviale et passionnante aux enseignements du programme général. Discuter autour d'une tasse de thé de la meilleure façon de trouver la sagesse est une activité délicieuse et réconfortante.

Le simple fait que des personnes se rejoignent une fois par semaine pour exercer leur compassion comme on travaille un muscle, de s'interroger sur la sagesse et sur la meilleure façon de comprendre l'autre me semble une raison suffisante de ne pas désespérer de l'existence et lentement, d'aller vers le bonheur.

Merci à tous ceux qui font vivre le centre !

Eva

© 2014 Centre Bouddhiste Kadampa Vajrasattva. Tout droits réservés. Centre bouddhiste membre de la Nouvelle Tradition Kadampa, l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa


Centre Bouddhiste Kadampa Vajrasattva
20 rue des Carré du Roi
34000 Montpellier


Tél. (+33)(0)4 67 03 03 62

info@meditation-montpellier.org

Si vous souhaitez vous désinscrire de ce bulletin mensuel,vous pouvez cliquer ici.

Suivez-nous également sur :