Recherche de perfection

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le bulletin dans votre navigateur
Bulletin de mars 2014

Les jeux olympiques ont cela de fascinant que lorsque l’on assiste à l’épreuve, il est évident qu’en quelques minutes va se jouer le résultat de toute une vie d’entraînement. Dans cette recherche de perfection on perçoit toutes les qualités de discipline de vie, d’efforts répétés, et de concentration. A une époque où tout le monde cherche des résultats faciles et rapides, la quête de médaille d’or a cette qualité de nous rappeler que l’on a rien sans rien, mais que grâce à l’effort, nous pouvons réaliser un potentiel incroyable.

La voie spirituelle bouddhiste est aussi une recherche de perfection : recherche de l’état de perfection – la pleine illumination - en parcourant la voie des six perfections : le don, la discipline, la patience, l’effort, la concentration et la sagesse. Et ce qui va faire que ces actions sont une voie de l’illumination, ce n’est pas la manifestation même de l’acte mais plutôt la qualité de la motivation qui le commande. Si nous améliorons continuellement notre motivation, en la libérant de plus en plus de notre préoccupation de soi et en l’enrichissant de plus en plus de l’amour pur envers les autres, et de la compassion universelle, alors toutes nos actions de donner, de respecter une discipline morale ou éthique, d’accepter volontiers les difficultés, de nous engager dans des efforts joyeux, de travailler notre concentration, de pratiquer la sagesse vont devenir des perfections.

L’être qui a atteint le bon cœur suprême, ou bodhisattva veut mener à terme sa quête : atteindre l’illumination pour pouvoir libérer tous les êtres de la souffrance. Sa pratique quotidienne des six perfections va exaucer son souhait le plus cher : il rayonnera de toute sa sagesse et de sa compassion et pourra aider chaque jour chaque être vivant par le pouvoir de ses bénédictions et de ses émanations.

Et pour nous alors ? C’est le moment d’entrer dans la course…

Bon mois de mars !

Consultez le planning des activités de mars.

Consultez l'agenda de janvier à août.


Lumières sur les Centres de Retraite International Kailash « CRI »

Centre de Retraite International Kadampa

Trois semaines seulement après que Vénérable Guéshé-la ait exprimé sa vision d’un centre de retraite international du bouddhisme kadampa, les locaux du nouveau centre de retraite international, dénommé Kailash, ont été trouvés et aussitôt achetés.

Toutes les causes et conditions semblent avoir été réunies pour créer un endroit beau et tranquille au cœur des Alpes propices au mûrissement de réalisations du dharma.

Le centre de retraite offre une vue spectaculaire sur les vallées de Saas et Matter, avec des montagnes de plus de 4000 mètres. Situé à une altitude de 1500 mètres, le centre reste frais même pendant l’été tout en étant baigné de soleil du matin au soir.

Le centre offre 24 chambres pour une ou deux personnes, dont un grand nombre avec des balcons privés. Il est possible d’y faire des retraites privées de courte ou de longue durée, ainsi que de participer à des retraites guidées.

Nous attendons votre visite avec impatience.

Plus d'infos


Apprendre à méditer

Samedi 8 mars de 14h00 à 17h30

Apprendre à méditer

Juste entendre le mot méditation et nous avons envie de nous plonger dans l’expérience. Car au fond de nous, nous savons que les bienfaits de l’expérience de la paix intérieure doivent être sans limite.

Plus d'infos


Dharma pour les enfants

Dimanche 16 mars de 10h30 à midi

Dharma pour les enfants

Le plus tôt nous nous rapprochons des valeurs de bienveillance, de respect, de générosité, de patience, le plus de chance nous avons de connaître la paix de l’esprit et des relations harmonieuses.

Plus d'infos


Un pouvoir pour exaucer nos souhaits

Dimanche 16 mars

Un pouvoir pour exaucer nos souhaits

Dans la voie bouddhiste, nous comprenons que notre liberté vient de notre compréhension que l’esprit est le créateur de nos expériences.

Nous avons donc un pouvoir sur notre réalité future.

Emma expliquera comment utiliser avec sagesse notre pouvoir de l’imagination et développer une confiance.

Pour ceux qui souhaitent, des séances d’offrandes de mandalas sont prévues le samedi 22 mars.

Plus d'infos


Offrande de mandala et yoga du guide spirituel

Samedi 22 mars

Offrande de mandala

Quatre séances pour développer notre familiarité avec l’offrande d’un Pays Pur ou mandala, avec en support la pratique chantée de l’offrande au guide spirituel. Cette pratique est particulièrement efficace pour accroître notre mérite et faire ainsi que nos souhaits soient exaucés et que les obstacles à notre pratique sur la voie disparaissent.

Horaires : 8h30-10h, 11h-12h30, 17h-18h30, 20h-21h30.

Tout le monde est le bienvenu.

Participation souhaitée : 3 euros par séance.

Plus d'infos


Sortir du stress et se sentir en sécurité

Dimanche 23 mars de 10h à 17h

Sortir du stress et se sentir en sécurité

Nos vies modernes créent facilement des situations de tensions et de saturation devant le lot de difficultés à gérer. Cette journée a pour but d’identifier avec sagesse et subtilité le processus du stress, afin de sortir du cycle épuisant qu’il représente.

Plus d'infos


Cérémonie des vœux du refuge

Dimanche 23 mars de 18h30 à 19h30

Refuge

Chercher refuge en les trois joyaux consiste à chercher une solution définitive à ses problèmes

  • en mettant en pratique les enseignements de Bouddha, le Dharma
  • en demandant les bénédictions de Bouddha
  • en demandant l’aide et le soutien des amis spirituels qui montrent un bon exemple, la Sangha

Lors de cette cérémonie, nous recevrons un enseignement sur les bienfaits de la prise de refuge en les trois joyaux, puis nous prendrons les vœux du refuge. Cette cérémonie donne une direction vertueuse à notre vie, et nous permet d’être soutenu par les bénédictions des bouddhas dans toute notre énergie spirituelle.

Toute personne désirant venir est la bienvenue, n’hésitez pas à contacter l’enseignante si vous voulez participer. Il est bon d’amener une offrande pour Bouddha Shakyamouni pour cette occasion spéciale.

Plus d'infos


Célébration bouddhiste – « Un ami spirituel suprême »

Du vendredi 28 mars au dimanche 30 mars au C.M.K. France

Célébration bouddhiste

Transmission des bénédictions de Bouddha Shakyamouni, avec Guèn Eupamé.

Sous les bénédictions de Bouddha Shakyamouni, le fondateur du bouddhisme, nous découvrirons comment pratiquer ses enseignements d’une manière simple et adaptée à notre mode de vie.

Plus d'infos sur l’agenda du CMK France


La sagesse suprême de la relation dépendante

Du vendredi 6 juin au lundi 9 juin au C.M.K. France

La sagesse suprême de la relation dépendante

Retraite en silence guidée par Guèn Tharchin

Bien que nous voulions être heureux tout le temps, nous détruisons notre propre bonheur en nous mettant en colère et en développant des états d’esprit négatifs.

En nous entraînant aux méditations sur la sagesse qui réalise la relation dépendante, nous pouvons diminuer et abandonner l’ignorance.

Les inscriptions sont « ouvertes » depuis le 26 février ne tardez pas !!!

Plus d'infos sur l’agenda du CMK France


Evénements à venir

  • Dimanche 6 avril : Comprendre son passé, construire son avenir, de 10h à 17h30
  • Dimanche 13 avril : S’en remettre à un guide spirituel en ces temps modernes, de 14h à 17h30
  • Lundi 14 et mardi 15 avril : Retraite de Nyoungné

La méditation du mois

Se souvenir de la bonté des êtres vivants

Contemplons l’immense bonté que nous avons reçue

Après avoir acquis la conviction que tous les êtres vivants sont nos mères, nous contemplons l’immense bonté que nous avons reçue de chacun d’entre eux [...].
Quand nous avons été conçus, si notre mère n’avait pas voulu nous garder, elle aurait pu se faire avorter. Si elle l’avait fait, nous n’aurions pas maintenant cette vie humaine. [...]. Sans son attention ni ses soins constant lorsque nous étions bébés, nous aurions sûrement eu un accident [...]. Heureusement notre mère ne nous a pas négligés. [...] considérant que nous étions plus importants qu’elle-même. [...] elle devait rester à la maison quand ses amis sortaient pour s’amuser. Elle dépensait tout son argent pour nous donner la meilleure nourriture et les plus beaux vêtements qu’elle était en mesure d’acheter. Elle nous a appris à manger, à marcher, à parler [...]. C’est principalement grâce à notre mère que nous avons maintenant la possibilité de pratiquer le dharma et finalement atteindre l’illumination.
Puisqu’il n’y a personne qui n’ait été notre mère à un moment ou à un autre au cours de nos vies passées [...], tous les êtres vivants sont d’une très grande bonté.
La bonté des êtres vivants ne se limite pas aux moments où ils ont été notre mère. [...]
Nous avons la possibilité d’utiliser de nombreuses choses sans avoir à faire nous-même beaucoup d’efforts. [...] les routes, les voitures, les trains, les bateaux, ...., les bibliothèques, les hôpitaux, [...]. il est clair que beaucoup de personnes ont travaillé très dur pour les produire.
Ce sont les autres qui assurent notre éducation en général ainsi que notre entraînement spirituel. C’est en dépendance de leur bonté que nous obtiendrons toutes nos réalisations du dharma. [...].

Méditation

Ayant contemplé de façon répétée la bonté de tous les êtres vivants, nous générons envers eux un fort sentiment d’amour affectueux.
[...] tout au long de nos activités, nous maintenons le sentiment d’amour affectueux envers chaque être vivant que nous rencontrons et auquel nous pensons. Maintenir ce sentiment spécial nous empêchera de faire du mal aux autres par colère ou attachement.

Guéshé Kelsang Gyatso Le Nouveau Manuel de Méditation.


Témoignage

Sur la voie lumineuse

Imaginez ma surprise en me réveillant, un matin, avec une sensation nouvelle, simple pourtant, et évidente en fait. Malgré une nuit courte, et une journée qui s’annonçait chargée, cette sensation était bien là, durable, non comme celle qui s’évapore en même temps que nos rêves de la nuit, mais inscrite dans une durée dont la promesse semblait être déjà tenue. J’étais réveillé, lucide, sur ce canapé où je venais de passer la nuit, et je ne bougeais pas. Je voulais garder intact cette état, en le goûtant le plus longtemps qu’il m’était possible, pour en explorer tous les replis, tous les espaces, toutes les implications et les perspectives, car des fenêtres semblaient s’être tout à coup ouvertes. La mer, qui d’habitude n’est jamais vraiment calme dans mon cœur, était devenue lisse et lumineuse. Sérénité et confiance avaient pris leur quartier chez moi. Imaginer vous, après une journée de marche, poser votre sac à dos au sol. Mince ! j’avais oublié le poids du sac ! C’est drôlement bien quand on a plus rien sur le dos !

Alors, je me revois, un an plus tôt, lisant ce flyer à la boulangerie, présentant les enseignements donnés au centre bouddhiste. Ma venue, un mardi soir. Mes premières écoutes, puis les méditations, puis les applications des enseignements dans ma vie quotidienne, dans mes pensées, et dans mes actes envers les autres, et moi-même. J’ai sentis peu à peu, des modifications profondes et surtout persistantes, se faire dans mon esprit. Peu à peu, les enseignements donnés au centre Kadampa Vajrasattva et les méditations, m’ont apporté une force nouvelle, douce et pertinente. Nouvelle car mettant en jeu des « muscles », si je peux m’exprimer avec cette image, sous exploités dans mon esprit. Douce par la pleine compréhension et acceptation progressive de sa puissance. Et pertinente par ses effets constatés par moi-même et mon entourage.

Loin de m’enfermer dans un dogme auquel mon esprit devrait de plier, ces enseignements bouddhistes dégagent les nuages qui recouvraient mon ciel, ouvrent encore plus mon champ de vision, et surtout, semblent augmenter ma capacité à être réceptif et en contact avec les autres. Toute sensation d’isolement s’évaporant au soleil.

Pour conclure, je dirais que j’ai le sentiment d’avoir aujourd’hui, environ un an après ma première venu au centre, les manettes de mon existence beaucoup plus en main, et d’être beaucoup moins le jouet de la météo de mes émotions.

Evidement, vivant cette expérience que je sens extrêmement positive, j’aurais envie que d’autres personnes que je vois souffrir, que je sens perdues, puissent recevoir ces enseignements et en vivre les bienfaits. J’espère ainsi, pouvoir apporter aide et réconfort.

Frédéric


Enseignements réguliers

Enseignements du Programme Général « P.G. »

À Montpellier, à Nîmes, à Ganges et à Alès.

Plus d'infos

Centre Kadampa Vajrasattva
20 Rue du Carré du Roi
34000 Montpellier
04 67 03 03 62 - info@meditation-montpellier.org