cliquez sur le lien ci-dessous pour lire le bulletin dans votre navigateur

http://www.meditation-montpellier.org/documents/bul_octo2013/bul_octo2013.html

 

Qui dit vacances dit repos. Quand nous sommes reposés nous méditons plus facilement, notre corps et notre esprit sont plus souples et nous pouvons étirer nos plus beaux sentiments au-delà des limites habituelles, nous sommes plus créatifs et plus légers, plus réceptifs et moins distraits par "toutes les choses à faire".

Et puis vient la rentrée, et avec la rentrée vient la liste ... des choses à faire !! Des choses à ranger, des choses à acheter, des choses à organiser... Bouddha dit que les activités ordinaires sont comme les vaguelettes à la surface de l'eau, l'une vient après l'autre, sans fin.

Si nous ne prenons pas garde, la rentrée consume en quelques jours tous les bienfaits du repos. C'est pourquoi nous avons tout intérêt à revoir un peu notre liste, pour noter en priorité : "Garder un esprit heureux". Oui, la top priorité pourrait devenir l'intention de prendre soin de nos états d'esprit.
Si nous sommes habiles, si nous préservons un temps précieux pour construire la paix intérieure, chaque jour, en tant que priorité des priorités, alors accomplir toutes les autres activités prendra un autre sens et sera non pas source d'épuisement mais source d'épanouissement. Guéshé-la dit : "si nous pratiquons le dharma, même si nous avons des conditions adverses, alors nous n'aurons pas de problèmes".

Pendant ce mois d'octobre nous allons poursuivre notre entraînement à vivre avec un esprit heureux. Et puis, comme cela est annoncé depuis bien longtemps, à la fin du mois nous allons retrouver Vénérable Guéshé-la, pour recevoir des bénédictions dans notre esprit très subtil, des richesses qui installeront dans notre cur des causes de bonheur immuables. Ce sera un mois très spécial

Merci à tous pour ces beaux partages à venir.



Lumières sur Vénérable Guéshé-la.

Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso est un maître de méditation pleinement accompli et un enseignant bouddhiste qui a réalisé un travail unique dans ce monde moderne. Guéshé-la, tel qu’il est nommé par ses proches disciples, a œuvré pour la restitution du boudhisme kadampa dans notre monde actuel, surtout en occident.

Il est né en 1931 sur les hauts plateaux tibétains. Il a commencé à étudier le dharma à l'âge de huit ans dans les grandes universités monastiques, puis a obtenu le titre de « Guéshé », (ce qui signifie ami spirituel). Ensuite, il s’est engagé dans une longue retraite, d’abord près de la frontière népalaise, puis dans les montagnes au Nord de l’Inde. A ce moment là il a été reconnu comme un grand méditant, un Mahasiddha de notre époque. En 1977, il a accepté une invitation pour venir enseigner au Manjushri Kadampa Meditation Centre en Angleterre. Il y a vécu et enseigné, prodiguant conseils et enseignements à un nombre toujours plus grand de disciples.

Pendant toutes ces années Guéshé-la a donné des enseignements et des transmissions de bénédictions lors des festivals kadampas internationaux : des milliers de personnes venues du monde entier y ont assisté. Celui au Portugal sera la dernière opportunité pour le rencontrer directement.

Il a publié une série de livres sur le bouddhisme et la méditation remarquables, allant des livres d'introduction fondamentale jusqu'aux textes philosophiques avancés et aux manuels de méditation. Son dernier ouvrage est « Un bouddhisme moderne ». Guéshé Kelsang est convaincu de l’aspect universel des enseignements de Bouddha, et il a une habileté spéciale pour les présenter : ainsi, toute personne, hommes et femmes, quels que soient leur nationalité, âge, culture, etc. peut mettre en pratique ces méthode dans son quotidien et aller vers l’expérience de la paix intérieure.
Il comprend les problèmes des personnes de ce monde moderne, et il donne une méthode simple et scientifique pour les résoudre : celle transmise par Bouddha. Ses enseignements sont si clairs, si simples à comprendre, et ils contiennent l’intégralité de la profonde lignée de sagesse ancienne dont il est le détenteur. Guéshé-la aimer répéter « simple, mais très profond » ! C’est un bon résumé de sa présentation du bouddhisme kadampa.

Guéshé-la a établi trois programmes d'étude uniques et 1100 centres et annexes dans le monde, et formé des centaines d'enseignants qualifiés ainsi qu'une communauté ordonnée florissante. Il a également créé un projet de construction de temples bouddhistes dans chaque grande ville du monde.

Même si officiellement il a pris sa retraite en tant que directeur spirituel, il continue à travailler sans interruption pour l’épanouissement du dharma kadam dans le monde, avec l’intention que chaque être vivant puisse finalement faire l’expérience de la paix intérieure suprême de la pleine illumination.


Le dharma pour les enfants

Samedi 5 octobre de 10h30 midi

Le plus tôt nous nous rapprochons des valeurs de bienveillance, de respect, de générosité, de patience, le plus de chance nous avons de connaitre la paix de l'esprit et des relations harmonieuses. Ces séances sont une succession d'offrandes, de mini-enseignement sur un thème, d'une courte méditation et de jeux et de dessin. Pour les enfants de 5 à 12 ans. Plus d'infos.

Journée à thème : Développer une vue sage et confiante de soi

Dimanche 6 octobre de 10h à 17h30

Quand nous pensons confiance en soi, nous pensons bonheur, confort. Mais ce sentiment de confiance que nous connaissons est parfois fragile et trop dépendant des circonstances extérieures ou du regard des autres. Si nous apprenons à construire notre confiance sur des bases intérieures fiables et sur une vue positive et réaliste de soi, alors nous sentirons naturellement une force et une joie grandissante dans notre vie.

Festival international avec la transmission de Bouddha Prajnaparamita

25 octobre au 1er novembre.

Contacter le centre pour plus d'infos. Nous pourrons vous renseigner entre autres à propos des logements et des transports.

Retraite post-festival : Le cur de la sagesse

Dimanche 10 novembre.

Cette retraite est destinée à ceux qui ont assisté au Festival au Portugal, ou qui ont déjà reçu la transmission de Bouddha Prajnaparamita.

Emma guidera 4 séances dans le but de prolonger les enseignements reçus de Vénérable Guéshé-là au Portugal et d'en obtenir une expérience personnelle pendant que les bénédictions sont encore toutes fraîches !

La méditation du mois : La paix intérieure

« Tous les êtres vivants ont le même désir fondamental : être heureux et éviter la souffrance. Cependant très peu de personnes savent quelles sont les causes réelles du bonheur et de la souffrance. Le bonheur et la souffrance sont des états d'esprit, leur cause principale ne peut donc pas se trouver en dehors de l'esprit. La source réelle du bonheur est la paix intérieure. Si notre esprit est en paix, nous serons heureux tout le temps, quelles que soient les conditions extérieures. Par contre, s'il est perturbé ou troublé d'une manière ou d'une autre, nous ne serons jamais heureux, même si les conditions extérieures sont les meilleures. Celles-ci ne peuvent nous rendre heureux que si notre esprit est en paix. []

C'est pourquoi, si nous voulons transformer notre vie et ne plus avoir de problèmes, nous devons apprendre à transformer notre esprit. Les souffrances, problèmes, soucis, malheurs et douleurs existent tous à l'intérieur de notre esprit. Ce sont tous des sensations désagréables qui font partie de l'esprit. En contrôlant et en purifiant notre esprit nous pouvons les faire cesser une fois pour toute. »

Guéshé Kelsang Gyatso Transformez votre vie


Témoignage

La voie libératrice

Les enseignements ont changé ma vie. J'ai découvert le centre il y a maintenant un an. J'ai été amené à connaître l'existence du centre et des enseignements à une période où ma souffrance était telle que je pensais ne jamais m'en sortir.

Déjà intéressée et dans l'envie de découvrir le bouddhisme depuis quelques années, c'est en pleine détresse, à la recherche d'une activité, que la vie m'a guidé sur la voie bouddhiste.

Dès le premier enseignement, j'ai senti que j'avais trouvé la clef, j'ai ressenti le bien-être que cela pouvait apporter, une telle joie que j'en eu les larmes aux yeux, j'étais sur la bonne voie.

Je suis donc parvenue à suivre les enseignements du programme général tout au long de l'année, ainsi que certaines retraites, bénédictions et journées à thème. Cela m'a permis de comprendre certaines situations difficiles passées, de résoudre les problèmes du quotidien, de mieux réagir face à certaines situations. En effet, ce fut un vrai changement dans ma vie.

C'est à travers chacun de ces enseignements et par la pratique au quotidien que j'ai pu approfondir ma compréhension des choses. Je ne suis certes, pas libérée de toutes souffrances car les perturbations, des fois, reprennent le dessus mais maintenant je sais les repérer et j'essaie d'y faire face.

Comme chaque être vivant j'ai cherché et je cherche à être heureuse et éviter la souffrance. Cependant, la plupart d'entre nous ne cherchent pas au bon endroit. Souvent, nous pensons que cela vient de l'extérieur autant le bonheur, que la souffrance et nous y passons du temps et de l'énergie. Aujourd'hui, grâce aux enseignements, je ne cherche plus le bonheur inutilement. J'ai appris que tout venait de l'esprit. Quelle chance de savoir que la souffrance est un sentiment et que cela ne vient pas de l'extérieur, car au moins, on peut y faire face !

Au fil du temps, mon champ de compréhension s'agrandi, les thèmes se répètent mais cela reste toujours très utile car on y voit de plus en plus clair. Je ressens aujourd'hui le changement, je me sens beaucoup plus paisible, heureuse, avec moins de perturbations mentales ou alors, j'ai appris à les contrecarrer ce qui évite beaucoup de souffrance.

Quand je vois tout ce que cela m'apporte et ce que je peux apporter aux autres, j'ai la forte envie de poursuivre les enseignements et je suis déterminée à pratiquer et faire un travail sur moi.

A mon arrivée au centre, Emma disait souvent : « Quelle chance nous avons d'avoir accès au dharma, aux enseignements » et je ne comprenais pas où était la chance dans cela.

Je me disais : « Mais si une personne à l'envie de suivre les enseignements, il en a la possibilité, c'est un choix ? ». Puis, avec le temps, j'ai compris pourquoi, j'ai compris qu'il n'était pas donné à tout le monde de pouvoir avoir connaissance de l'existence du Dharma, des enseignements, j'ai compris la chance qu'il m'avait été donné d'avoir fait cette découverte.

Tous les êtres de ce monde qui cherchent à être heureux et qui restent dans l'ignorance courent après un bonheur temporaire, alors que d'avoir connaissance de l'existence de cette voie spirituelle permet de résoudre durablement nos problèmes et d'acquérir un bonheur pur !

Merci pour tout, à Bouddha et aux moines bouddhistes, merci aux enseignants pour leur retransmission, merci à Emma pour ces enseignements profonds avec une telle clarté, plein d'humour, merci à tous ceux qui aident le centre avec générosité, merci aux pratiquants bouddhistes qui se dirigent vers la voie pour aider les autres.

Merci à tous pour votre amour et votre compassion, merci de nous permettre d'être heureux et rendre heureux les autres.

Solène.

 

Enseignements réguliers

Pour commencer :
Montpellier, Nîmes, Alès, Ganges.

Pour approfondir :

Le programme fondamental a lieu deux samedis après-midi par mois.
(Oct : 12 et 19, nov : 16 et 23, déc : 14 et 21)
Ce trimestre nous mettons l'accent sur les pratiques de purification.
N'hésitez pas à nous contacter si vous voulez plus d'informations.